NOTRE CONSEIL D'ADMINISTRATION

Conseil d’administration du CEJI

* Également membre du Conseil exécutif

Baron Alain Philippson*
Président

Le Baron Alain Philippson est le président d’honneur de la Banque Degroof mais il en est également administrateur indépendant. Grâce à cette position, et à celle de fondateur et président de la Fondation Marie et Alain Philippson, il encourage le développement humain durable en Afrique centrale et occidentale. En outre, M. Philippson est administrateur indépendant du groupe D’Ieteren NV et il a également occupé le poste de directeur de la Compagnie d’Entreprises CFE SA.

Corinne Evens
Vice-présidente

Mme Evens est une référence dans les domaines du business international et de la philanthropie. En tant que présidente de la Fondation Evens, elle s’est attelée à promouvoir la diversité, le respect et la tolérance en Europe en octroyant des bourses, en organisant des conférences et en récompensant les initiatives intéressantes en matière de culture et d’éducation. La Fondation Evens décerne également des Prix pour l’Éducation interculturelle, un projet considéré comme ayant largement contribué à l’intégration sociale européenne dans le domaine de l’éducation interculturelle. En 1996, Mme Evens devient présidente de G. Evens Diamonds N.V. après avoir y avoir travaillé pendant six ans. Mme Evens avait commencé sa carrière dans l’immobilier en montant une entreprise à Paris qui gérait l’acquisition, la rénovation et la revente de propriétés. Elle a ensuite étendu ses investissements immobiliers au niveau international, en Belgique et en France par exemple, pour finalement diriger plusieurs sociétés immobilières françaises à partir de 1997. Avant d’intégrer le monde des affaires, elle avait travaillé dans le domaine de l’art. Elle a étudié le cinéma à l’Université de New York de 1975 à 1977 pour ensuite travailler comme assistante d’un producteur. De 1981 à 1985, elle a réalisé des documentaires et de vidéos artistiques à Paris et en Belgique.

Ronny Naftaniel*
Vice-président exécutif

Ronny Naftaniel est le directeur du CIDI, Centrum Informatie en Documentatie Israël (Centre pour l’information et la documentation d’Israël), à La Haye, Pays-Bas. Né d’un père Juif allemand qui avait survécu à l’Holocauste aux Pays-Bas après avoir déjà fui l’Allemagne nazie à la suite de la Kristallnacht en 1938, M. Naftaniel devient directeur du CIDI en 1980. Depuis, il a acquis une certaine notoriété au sein de la communauté juive néerlandaise mais aussi en dehors. En fin de compte, après 26 années passées à sa tête, il est devenu le visage du CIDI. Sous sa houlette, le Centre a élargi son domaine de compétence pour surveiller l’antisémitisme aux Pays-Bas et confronter les critiques envers Israël. M. Naftaniel est également membre du Parti travailliste néerlandais.

Daniel Kropf*
Secrétaire général

Daniel a créé et présidé plusieurs entreprises opérant dans le domaine des soins de santé telles que Healthcare Technologies, Gamida for Life, Ultramind P.L.C. (outils de rétrocontrôle biologique et de thérapie comportementale cognitive), Gamida Gen (diagnostics génétiques), Gamida Cell (thérapie cellulaire) et Glyco Data (cartographie des glycoprotéines, empreintes génétiques et séquençage). En tant qu’entrepreneur dans l’industrie des soins de santé, Daniel a toujours cherché à mieux comprendre la diversité humaine à travers des approches rassemblant les connaissances des cultures occidentales et orientales. Cet intérêt a évidemment imprégné ses projets commerciaux, sociaux et philanthropiques. Daniel est le président fondateur et l’administrateur exécutif de la « Universal Education Foundation (UEF) » qui soutient « Learning for Well-being » (L4WB), un programme cofondé et commun encourageant une action collective dans le but du « bien-être pour tous ». Grâce à un système de mesure et un langage communs et une facilitation engagée , UEF établit des partenariats (L4WB Elham Palestine, L4WB Consortium of Foundations in Europe, L4WB Youth Movement, L4WB NGO Alliance) afin de changer notre manière de penser concernant les enfants, l’apprentissage, la santé et l’éducation. Daniel est également membre du Conseil de la Fondation Evens et occupe le poste de vice-président de l’association « Hommes de Parole ». En outre, il est membre du Conseil de l’Institut Européen d’Éducation et de Politique Sociale (EIESP) et de l’organisation « European Peer Training Organisation » (EPTO).

Gerard Grosjean*
Trésorier

Après avoir été représentant de l’UE à la présidence du Conseil pendant 35 ans, Gérard Grosjean quitte son poste de « directeur pour la coopération interinstitutionnelle » au secrétariat général du Conseil des ministres de l’Union européenne à Bruxelles en 2008. Fort de sa grande expérience et de son expertise au niveau international, il devient ensuite conseiller indépendant et offre des services de consultation, de formation et de coaching sur les questions européennes, principalement à la demande des gouvernements d’États membres se préparant à leur prochain semestre de présidence tournante de l’UE (Pologne, Hongrie, Lituanie, etc.), de l’EIPA (Maastricht), de syndicats d’employés internationaux de l’UE ou encore de sociétés de lobbying à Bruxelles, Paris,… Il s’implique également de manière bénévole dans la vie de la communauté juive, notamment par son rôle de membre du Conseil d’administration du Cercle Ben Gourion et de la Radio Judaica Bruxelles, pour laquelle il a assuré le rôle de vice-président pendant six ans. En tant que journaliste, il produit et dirige des programmes radio depuis maintenant 20 ans. En plus de ces activités, il consacre une grande partie de son temps à la prestation de conférences, de séminaires et de cours sur les questions politiques et stratégiques, principalement en sa qualité de membre de groupes de réflexion tels que l’International Complex Project Management Task Force (Australie).

Karen Weisblatt*
Membre du Conseil exécutif

Karen Weisblatt a fondé Weisblatt & associés en 2005 à Paris dans le but d’offrir des services de conseil stratégique sur mesure aux institutions philanthropes et philanthropiques ; elle en est aujourd’hui encore la directrice. Sa société s’est spécialisée dans les planifications stratégiques innovantes, la conception de programmes, l’accord de subventions et l’évaluation. Mme Weisblatt possède plus de vingt années d’expérience au plus haut niveau international au cours desquelles elle a collaboré avec des hauts-dirigeants et des présidents d’organisations à but non-lucratif et d’universités ; elle a également occupé le poste de directrice des programmes et de membre adjoint à la faculté de Sciences Po à Paris. Elle s’est spécialisée dans l’entreprenariat social, le dialogue interculturel, les droits de l’homme, la diversité, les droits de la femme et les problématiques spécifiques. Elle a récemment publié UNTAPPED POTENTIAL: European Foundation Funding for Women and Girls with the Foundation Center (mai 2011); Championing Diversity: Opportunities for the European Foundation Sector, European Foundation Centre, mai 2009; et le chapitre “Individual Giving, Collective Action” dans The Power of giving: Philanthrocapitalism debated (publié par Tony Curzon Price et David Hayes), openDemocracy Collections, Volume 1, juin 2009. Mme Weisblatt est également active au sein des réseaux professionnels, elle fait partie du Conseil exécutif du CEJI – Une Contribution juive pour une Europe inclusive.

Lucyna Gutman-Grauer
Membre

Actuellement à la tête de Concept & Research, une société de consultance spécialiste des affaires européennes, de la formation et de la communication, Lucyna possède une solide expérience de gestion et de représentation des intérêts de l’UE par le biais du lobbyisme, de la communication et de la formation. Avant de diriger Concept & Research, elle était directrice de programme chez Interel, une importante agence de Relations publiques / Affaires publiques à Bruxelles. En outre, elle occupe plusieurs fonctions communautaires : elle est membre du Conseil de SEAP (Society of European Affairs Practitioners) et de celui du CEJI (Une Contribution juive pour une Europe inclusive), ainsi que du Comité exécutif de l’Association européenne du Musée de l’histoire des Juifs de Pologne. Lucyna est titulaire d’un master en anglais et en allemand et d’un bachelier en langues et littérature slaves de l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Baron Julien Klener
Membre

Au cours de la seconde guerre mondiale, le Baron Julien Klener était un enfant caché. En 1945, il retourne dans sa ville natale d’Ostende où il passa ses primaires et ses secondaires pour ensuite étudier les langues germaniques (bachelier) et les langues sémitiques (bachelier, master et doctorat). Les principales langues qu’il maîtrise sont : l’hébreu biblique, l’akkadien, l’araméen biblique, l’ougaritique, l’arabe et une langue non-sémitique, l’indonésien. Après plusieurs années consacrées à l’enseignement secondaire supérieur, il continue sa carrière à l’université néerlandophone de Gand, où il donnera cours jusque 2004. Il avait également étudié à Amsterdam et à Jérusalem avant qu’une bourse Fulbright l’envoie en Californie en 1977. Durant sa période de professeur à l’Université de Gand, il a également enseigné à l’université francophone de Liège. Il a publié environ 120 monographies et articles sur différents aspects des sujets qu’il étudie. Bien que retraité en 2004, la Faculté de théologie de l’Université catholique de Leuven l’a invité jusqu’en 2011 à enseigner le judaïsme. Il a ensuite continué à donner cours [2] d’araméen biblique, et d’analyse philologique de textes bibliques à l’Institut d’Études juives de l’Université libre de Bruxelles, et de judaïsme à l’Instituut voor Joodse Studies à l’Université d’Anvers en Belgique. Il est également actif au sein de différentes organisations académiques et non académiques juives, inter-religieuses et interconvictionnelles.

Frederick Mocatta
Membre

Frederick Mocatta finance des ressources naturelles avec Hannam & Partners. Auparavant, il avait travaillé pour les filiales « ressources naturelles et matières premières » de la holding financière JPMorgan Chase à Hong Kong et Singapour. Il a également connu le monde de l’industrie en travaillant pour une société aurifère cotée à l’indice boursier FTSE et en effectuant un stage en gestion dans un service public asiatique. Il a étudié le chinois à l’Université de Yale (bachelier) et à l’Université nationale de Taiwan.

Rabbi David Rosen
Membre

Le rabbin David Rosen est le directeur international des affaires interreligieuses d’AJC (American Jewish Congress) et de son Institut Heilbrunn pour la compréhension interreligieuse internationale. Ancien Grand Rabbin d’Irlande et président de l’IJCIC (International Jewish Comittee on Interreligious Consultations, une large coalition d’organisations juives chargée de représenter la communauté juive auprès d’autres religions), il est aujourd’hui coprésident de la Conférence mondiale des religions pour la paix, président d’honneur du Conseil International des Chrétiens et des Juifs, et membre du Comité exécutif du Conseil mondial des leaders religieux. En 2005, le rabbin Rosen a été fait Chevalier du Pape pour sa contribution à la réconciliation judéo-catholique et, en 2010, S.M. la Reine Elisabeth II l’a nommé CBE (Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique) pour son travail sur la coopération et la compréhension interculturelles.

R. Stephen Rubin
Membre

R. Stephen Rubin est président de Pentland Group, un géant de l’industrie des articles sportifs siégeant au Royaume-Uni. Inscrit au Barreau à l’âge de 21 ans et nommé en 1969 directeur de Pentland Group, alors appelé Liverpool Shoe, M. Rubin est associé à l’industrie sportive depuis près de 50 ans. Il était responsable du développement des premières chaussures de tennis pour femmes fabriquées à partir d’un modèle féminin. Il dirigea « Textile Institute » au niveau mondial de 1994 à 1996 et fut élu président de la « World Federation of the Sporting Goods Industry » de 1995 à 2001. M. Rubin et Pentland Group sont attentifs à la responsabilité sociale des entreprises, c’est pourquoi ils s’appliquent à mettre un terme à l’exploitation des enfants dans le monde de l’industrie ; ils se sont engagés à respecter le Pacte mondial des Nations unies sur le changement climatique ; ils ont participé à l’opération « World Swim Against Malaria », qui consistait à encourager le plus de personnes à nager afin de récolter des fonds pour la recherche ; ils organisent des activités en partenariat avec d’autres entreprises dans les pays en voie de développement qui consistent principalement à établir la paix par le sport. M. Rubin fut nommé Officier de l’Empire Britannique (OBE) en 2002, un an après avoir reçu un prix pour l’ensemble de son œuvre décerné par la « Sports Industries Federation ». Il est également président d’honneur de « l’International Jewish Sports Hall of Fame » (Temple de renommée des sportifs internationaux juifs) depuis 1992.

Harry Wall
Membre

Harry Wall travaille comme consultant indépendant principalement pour des organisations à but non-lucratif afin d’améliorer leur stratégie de relations publiques, leurs rapports avec la presse, les politiques et les communautés juives. Avant de créer sa société de consultation, Harry Wall cadre à « l’Anti-Defamation League » (ADL). Pendant près de 20 ans, il occupa la poste de directeur puis de directeur-adjoint pour les affaires internationales dans les bureaux israéliens de l’ADL. Il fut également conseiller du président de l’ADL, poste pour lequel il était chargé de travailler principalement sur les questions d’intérêt mondial. Pendant toutes ces années passées à travailler avec ADL et d’autres ONG, il s’est activement impliqué dans le développement de programmes destinés à observer l’antisémitisme, la discrimination et les crimes de haine. Il a également travaillé avec des organisations juives et non juives au développement de programmes antiracisme sur la base de la collecte de données provenant de différents pays pour l’observation de crimes de haine. Harry Wall a aussi co-écrit la première étude publiée par le Centre d’observation de l’antisémitisme de l’Université de Tel-Aviv qui a servi de base pour l’Enquête annuelle sur l’antisémitisme dans le monde.

Yohan Benizri
Membre

As an associate of global law firm Sidley, Yohan Benizri deals with international trade and competition matters, with a focus on the European Union market and the IT sector. Yohan advises on strategic legal questions with a view to reducing costs (by eliminating or reducing duties at the border), mitigating risks relating to export controls and economic sanctions, and opening new opportunities (through the negotiation, implementation and enforcement of free trade agreements, as well as legal advocacy initiatives). He is one of the few lawyers representing foreign governments in their dealings with the European Union.
Yohan has notable experience in administrative and court proceedings involving the European institutions, and in particular the European Commission, having represented multinational companies in the context of landmark dumping, subsidy, antitrust and state aid cases, as well as infringement proceedings over the last decade.
Yohan regularly publishes articles and speaks widely on all aspects of his practice and is a member of American Chamber of Commerce to the European Union and the International Association for the Protection of Intellectual Property